Conseils

Quels bois pour la construction d’une véranda?  

L’un des critères majeurs de la construction d’une véranda est le choix de la matière. Le bois est une matière qui offre des avantages assez particuliers en termes de design et de résistance. Cependant, toutes les essences de bois ne procurent pas les mêmes avantages et ne répondent pas aux mêmes besoins. Dans cet article nous faisons, le tour des différentes essences de bois pouvant servira la construction de votre véranda.

Pour une véranda durable et écologique

Pour avoir une véranda en bois qui respecte des critères de résistance et ceux écologiques il est préférable de la construire à base du chêne ou en bois douglas. Ce bois d’origine européenne est assez pour mettre à votre édifice de rester pendant longtemps. Aussi ce bois offre des avantages écologiques assez conséquents. Par contre, leur prix est assez élevé et ils nécessitent un entretien contre l’humidité.

Pour une véranda économique

Si vous n’avez pas un grand budget pour votre véranda, alors il faudra opter pour un bois économique. Le pin sera une très bonne option pour répondre à votre besoin. C’est un bois qui ne coute pas donc trop cher. Par contre, il n’est pas de si bonne qualité et n’offre pas une protection contre l’humidité.

Pour une véranda résistant à l’humidité

Si l’humidité de votre véranda est votre souci majeur alors il va falloir préparer un budget assez conséquent. Pour ce type de véranda, il est préférable d’utiliser les bois exotiques. Ici, nous parlons du teck, de la bellinga, de l’afromosia ou encore du pardouck. La liste n’est pas exhaustive, mais ces options en plus d’être écologiques vous offrent les meilleurs designs. Cependant, leur cout est assez élevé et il nécessitera un traitement préalable.

Pour une véranda de haut standing

Pour une construction de qualité très supérieure, vous pouvez opter pour le cèdre rouge. Quand on parle de grand standing, on fait allusion à la durabilité, de design et de résistance. Le cèdre rouge est un bois qui est très apprécié pour la protection qu’il offre contre l’humidité. Aussi il s’agit d’un bois solide et imputrescible qui servira pour une véranda durable. Un peu comme tous les bois de bonne qualité, le cèdre rouge est assez coûteux. Mais son plus grand désavantage c’est qu’il n’est pas écologique.

Enfin, il existe des alternatives qui permettent à la fois de bénéficier de l’avantage d’un bon pris et de la résistance. Dans cet ordre, vous pouvez opter pour les bois contrecollés qui sont faits de plusieurs essences de bois.