Rénovation

Retirer la cheville molly sans abîmer le mur: les meilleurs techniques

Une cheville molly est assez solide pour supporter des objets pesant jusqu’à 40 kg. Elle assure un ancrage résistant pour les lourdes fixations aux murs. La seule condition est que la charge reste inférieure à celle que le mur peut supporter.  Sa pose nécessite l’utilisation d’une pince à expansion. Sans précautions, retirer la cheville peut faire des dégâts. Voyons donc quelles sont les méthodes les plus sûres pour ôter la cheville expansion sans endommager la cloison.

Utiliser une pince et des tournevis (plat et cruciforme)

On commence par ôter la vis de la cheville molly. Puis, il faut placer le tournevis plat au milieu de la collerette de la cheville et de la plaque de plâtre. Relever la collerette vers l’intérieur permettra de la briser en douceur. Elle pourra ensuite être décollée de la cheville à l’aide d’une pince. Pour faire tomber la cheville, il suffit de la pousser en se servant d’un tournevis cruciforme.

 

Se servir d’un marteau et d’un tournevis

Dans le cas où la collerette tient bon, on peut utiliser d’autres méthodes. Ici, il est nécessaire de remettre la vis en place en évitant de la serrer complètement. Taper la tête de la vis à l’aide d’un marteau servira à briser l’arrière de la cheville de l’intérieur. Ensuite, il faut ôter et replacer la vis de manière diagonale pour qu’elle soit bien appuyée à la cheville. Afin de séparer la collerette de cette dernière, il ne reste plus qu’à frapper la tête de la vis à l’aide d’un marteau et pousser la cheville pour la faire chuter.

 

Employer une perceuse

Cette fois, il faut enlever complètement la vis pour la séparer de la cheville. Pour que l’opération réussisse, il est préférable d’utiliser une perceuse composée d’un foret à métaux. L’idéale est que le diamètre de cette dernière soit un plus grand que celui de la cheville afin de faciliter le travail. Sous l’effet du perçage, la cheville se casse et se détache de la collerette qui sortira avec le foret.

 

Reboucher le trou

Afin de combler le trou laissé par la cheville, on se sert d’un papier journal (à insérer sans déborder de l’espace vide) et d’un plâtre de rebouchage à étaler avec une spatule. Pour un bon maintien, le mieux est de faire un peu dépasser le plâtre de la brèche. Afin d’obtenir un résultat soigné, on peut utiliser du papier abrasif ( propre au plâtre) pour polir légèrement la surface, une fois le plâtre sec. Il est possible de rajouter une couche de peinture par-dessus pour l’esthétique.

 

Même s’il est difficile d’enlever une cheville molly encastrée, il existe quand même des techniques efficaces pour la retirer tout en évitant d’abîmer les murs. L’une des solutions est de se servir d’une pince et d’un tournevis. Si la collerette résiste, on peut user d’un marteau ou d’une perceuse à foret légèrement plus large que la cheville. Pour reboucher l’espace vide, on utilise du papier journal et du plâtre. Une fois ce dernier sec, il suffit de poncer et de peindre la surface.